Derniers commentaires

Le Martyrologue de Myriam
Gabriel Sara, l’Executive Director, du Mount Sinai Roosevelt Hospital Center nous écrit : « M...
Loi Macron : Intervention de J...
Bravo à la CFTC pour son courage et la fidélité à ses valeurs. Pathou
Rapport sur les effets de la l...
Bien joué mon bon Joseph! Mais je crains que nos interlocuteurs ne jouent pas dans la même cour q...
Rapport sur les effets de la l...
Bonjour M. Thouvenel, Et bien bravo pour votre courrier! J'adore le ton.
Rapport sur les effets de la l...
Super Joseph, bravo !
Rapport sur les effets de la l...
Quand aucune structure d’accueil n’est ouverte le week end on propose aux salariés qui ont le m...
Rapport sur les effets de la l...
J’adooooooore c’est excellent ! J
Les vierges effarouchées du pa...
Bonjour , Merci pour vos articles......vos explications me permet de mieux comprendre les sujets d...
Bonne année 2015
Meilleures Voeux à l'aube de cette nouvelle année......à toute l'équipe CFTC PARIS Peggy
Qu’est ce que le droit de grèv...
utile pour mon exposé mais devrai publié directe un exposé avec etude de cas ;D
Communiqués

Dans cette rubrique, les communiqués de presse publiés par la CFTC-Raris.



Joseph THOUVENEL au travail le lundi de Pentecôte Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
26-05-2015
France-bleu.jpg


 
Joseph THOUVENEL au travail le lundi de Pentecôte Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
26-05-2015
Joseph Thouvenel, Vice-président de la CFTC intervient dans le journal de RTL au sujet de la journée dite de solidarité.


 
Communiqué Confédéral, mot d'ordre de grève contre la journée dite "de solidarité" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
20-05-2015
touche-pas--mon-lundi.jpg
À Pantin, le 20 mai 2015


LUNDI DE PENTECOTE : MOT D'ORDRE DE GREVE POUR DIRE STOP AU MENSONGE DE LA JOURNEE DITE « DE SOLIDARITE »

 
En cette veille de Pentecôte, la CFTC rappelle qu'il n'existe aucune journée « de solidarité » qui permettrait de récolter des fonds au profit de personnes dépendantes.
La réalité : il a été instauré une taxe sur les salaires de 0,3 % de la masse salariale dite « contribution solidarité autonomie » prélevée mensuellement.
 
Dans le même temps, un certain nombre de salariés se voit imposer de travailler gratuitement une journée dans l'année. Un prélèvement de 0,3 % sur une journée payée 0 euro rapporte très exactement 0 euro...
 
En outre, cette mesure autoritaire se traduit concrètement par des aberrations économiques et sociales. Pour n'en citer que trois :

- Quel sens y a-t-il à obliger des salariés qui sont régulièrement au chômage technique à travailler une journée en plus, comme dans le secteur automobile par exemple ?
- Est-il équitable qu'une caissière de supermarché doive offrir une journée de travail à son entreprise, alors qu'un cheminot est censé travailler 1 minute 52 de plus par jour pour s'acquitter de sa journée dite « de solidarité » ?
- Pour quelle étrange raison, les professions libérales ne sont-elles pas assujetties à une journée dite « de solidarité » ?
 
Pour la CFTC, si le principe, tout travail mérite salaire est incontournable, il n'est pas incompatible avec le nécessaire effort financier qui doit être fait au profit de la prise en charge de la dépendance, encore faut-il que cet effort soit justement réparti.
 
C'est pour ces différentes raisons que la CFTC couvre par un mot d'ordre de grève tout salarié du secteur privé que son employeur voudrait obliger à travailler gratuitement sous prétexte de solidarité. Ce mot d'ordre est valable pour le lundi de Pentecôte ou tout autre jour férié de l'année travaillé au titre de la journée de solidarité.
 
Projet de loi « Macron » la CFTC demande une véritable étude d’impact Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
05-02-2015

La CFTC a adressé un courrier aux députés pour dénoncer le caractère « affligeant » de l’ersatz d’étude d’impact sur la réforme du travail dominical qui leur a été communiquée par la Commission d’étude des effets de la Loi pour la croissance et l’activité.

 

La CFTC énumère de très nombreuses impasses faites par les rédacteurs du texte, comme les conséquences sur la vie familiale, le commerce de proximité, ou le développement durable.

 

La CFTC constate que le choix des études citées en référence, est totalement orienté. Rien par exemple sur la plus récente (2013) celle de CONFESERCENTI qui chiffre à 90 000 la perte de postes de travail en Italie depuis la libéralisation des commerces le dimanche.

 

Au vu des approximations et des contradictions de ce rapport, la CFTC demande aux députés d’exiger que leur soit présentée, une véritable étude d’impact sur ce choix de société qu’est la préservation d’un temps collectif, nécessaire à la vie familiale, personnelle, associative et spirituelle.

 

                                                                                                                                                                     Joseph Thouvenel

 

Lire la lettre aux Députés, Cliquer ICI

 

 

 

 

 

 

 
Rapport sur les effets de la loi "Macron" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
29-01-2015

Rapport sur les effets de la loi « Macron »,

un travail bâclé et orienté !

 

 

- Le rapport du CREDOC sur l’ouverture des commerces le dimanche (2008).

- Le rapport CONFESERCENTI sur la libéralisation du commerce en Italie (2013).

- Un dictionnaire de la langue française afin d’enrichir de façon constructive les travaux de la commission « d’experts » qui a planché sur l’ouverture des commerces le dimanche.

 

Ont été remis ce jour par Joseph THOUVENEL, Vice-président de la CFTC, à Mme PERROT, Présidente de la commission d’étude des effets de la loi pour la croissance et l’activité, dite  loi : « Macron ».

 

Par ces étrennes un peu tardives, la CFTC souhaite éclairer la commission sur ses nombreuses impasses.

 

Ignorer les études qui ne vont pas dans le sens du commanditaire ;

Mettre en avant des chiffres sans signification ;

Mesurer l’impact d’un projet en surévaluant l’actif et en ignorant le passif.

 

Autant d’éléments parmi beaucoup d’autres qui décrédibilisent l’ensemble du travail de la commission.

 

Pour la CFTC, une étude d’impact censée éclairer le législateur sur un vrai choix de société nécessite sérieux, rigueur et exhaustivité.

 

Autant de qualificatifs qui ne peuvent être associés à la partie travail du dimanche du rapport élaboré par la commission d’étude des effets de la loi pour la croissance et l’activité.

 

 

Paris, le 29 janvier 2015,

 

 

 

Contact :      Joseph Thouvenel

                    Vice-président

 

 

 

PJ : Courrier accompagnant les étrennes de Madame Perrot.

>>>>télécharger ici le courrier à Madame Perrot.

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 6 sur 156